Le conseil consultatif de la « Shura »

Dans l’éthique Islamique, le croyant puise ses enseignements dans la parole divine à travers le Coran et la tradition prophétique.

De ce fait, au sein de notre mouvement, la gestion de nos affaires quotidiennes doit prendre pour exemple l’éthique prophétique pour le bon déroulement de nos actions et réflexions sur le terrain. En accord avec notre charte, nous avons crée le conseil consultatif de la « Shura ». Ce terme signifie en arabe littéraire « consultation ».

N’ayant pas choisi le mode classique du fonctionnement Républicain régissant une association de loi 1901 (assemblée générale, réunion du bureau), nous nous tournons donc vers cet organe de décision pour gérer la structure de notre mouvement.

Le conseil consultatif appelé communément « Shura » dans la tradition Islamique a pour but de se consulter mutuellement pour la gestion d’une affaire, d’un groupe, d’un parti, d’un état ou collectivité.

Le Prophète paix et salut soit sur lui, à reçu l’injonction de consulter ses compagnons pour toute affaire :

« Consulte-les quand il s’agit de prendre une décision ! Mais, une fois la décision prise, place ta confiance en Dieu, car Dieu aime ceux qui mettent en lui leur confiance ! »

Coran , ( Sourate 3 verset 159 ).

Ainsi, en Islam, les décisions ne sont nullement unilatérales et se prennent avec réflexion, échange et analyse objective en se différenciant du vote classique dans une assemblée.

Dans ce cadre éthique, nous nous proposerons, lors de ce conseil consultatif, d’appliquer la méthode prophétique afin qu’il en résulte les meilleures prises de décisions possibles, avec une intention toute particulière d’entreprendre pour le bien de notre mouvement et de notre propre personne.

La Shura est composée des membres fondateurs et du responsable du mouvement. La fréquence des réunions et les règles de bienséance ne sont pas publiées publiquement.
Le responsable devra écouter objectivement et avec respect les membres du conseil afin d’en tirer les meilleurs avis possibles. Ensuite, il tranchera entre les différentes positions en invoquant Dieu de l’aider dans les tâches qui lui incombe.

Les décisions seront ensuite écrites et conservées dans un registre qui feront parti des archives de la Citadelle. Toute personne faisant partie du mouvement sera libre de les consulter.

La Coordination de la Citadelle.

Laisser un commentaire